Les 10 erreurs à éviter quand on veut créer une entreprise.

Depuis 2002, Challenge conseille celles et ceux qui entreprennent en Wallonie. La responsabilité sociétale de Challenge est de veiller à ce que ses starters réussissent durablement et vivent décemment de leur activité. Plus de 90 %, c’est le taux de réussite des entrepreneurs qui ont été conseillés. Challenge aide également ceux qui sont dans de grosses difficultés à arrêter dans les meilleures conditions. En 12 ans, les experts de Challenge ont identifié 10 points qui, mis en œuvre, sont idéaux pour … se planter !

IS_131003_lg6ly_aetd-effacer_sn635


Vous vous lancez sur un coup de tête !

Démarrer son entreprise demande du temps, de la préparation, la rencontre de fournisseurs, l’analyse du marché, la rencontre de partenaires financiers, l’organisation de votre vie privée en tenant compte de la nouvelle vie. Prendre du temps, et de la hauteur, savoir où on va, réfléchir à sa stratégie, sont autant d’éléments pour démarrer sereinement.

Penser d’abord à soi.

Une entreprise est au service de son client. C’est donc d’abord à lui, à ce que vous aller pouvoir lui apporter qu’il faut penser. Entreprendre, c’est aussi de nombreux sacrifices. Mais vous verrez que, au final, si le client est satisfait, si le travail est bien fait, l’épanouissement de l’entrepreneur ne sera que plus grand.

Je n’ai pas de concurrents…

C’est assez courant d’entendre « La concurrence, moi j’en ai pas »  Ah oui? Vraiment!? S’il n’y a pas de concurrence, c’est tout simplement qu’il n’y a peut-être pas de marché ! Mais la concurrence, elle est toujours là, même où on ne l’attend pas. Généralement, on réfère à deux types de concurrences: la concurrence directe et la concurrence indirecte. Un concurrent direct est une entreprise qui vend un produit ou service identique ou très semblable au vôtre.

Deuxièmement, il y a la concurrence indirecte. Un concurrent indirect est une entreprise qui offre un substitut de votre produit ou service. Ce concurrent indirect souhaite satisfaire le même client que vous.

Et puis il y a la concurrence masquée. Elle est plus difficile à identifier, pourtant, il fait pratiquement toujours partie de l’équation.

Enfin, évitez que vos clients ne connaissent mieux que nous vos concurrents. Et puis bien connaître ses concurrents est une excellente source d’inspiration, et donc de différenciation.

Développer le chiffre d’affaire et négliger la valeur ajoutée.

Ne faites pas du chiffre pour faire du chiffre. Pensez à la valeur ajoutée que vous pouvez apporter, la manière dont vous pouvez vous différencier, mieux servir vos clients que vos concurrents. Apprenez à valoriser cette valeur ajoutée. Pour réussir durablement, c’est un facteur clé.

Considérer la trésorerie comme une variable subalterne. « Cash is king » !

La trésorerie, autrement dit le cash disponible pour payer ses employés, ses fournisseurs est un élément clé à gérer. Aussi, il faut facturer régulièrement, s’assurer que l’argent rentre, bien gérer ses investissements ainsi que sa croissance.

Raisonner pour économiser des impôts.

Finalement, si vous payez des impôts, c’est que vous avez fait du bénéfice, et donc que les affaires ne tournent pas si mal que cela. Il n’est pas rare que des entreprises déclarent un exercice en perte, pour ne pas avoir à payer d’impôt. Un non-sens économique.

Pratiquer le Népotisme ou sa variante, « la gouvernance des copain ».

Entourez –vous de personnes compétentes, fixez bien les choses entre associés. Plus vous vous connaissez bien, plus vous avez besoin de formaliser les choses. Certains établissent des « conventions » ou des « conventions d’actionnaire » avec l’appui d’un notaire. Tenter de rationaliser les choses, et de les objectiver, permet de partir sur des bases saines et éviter aux premiers écueils de se poser des questions… fondamentales.

Faire toute confiance aux Experts.

Pour réussir, il faut bien s’entourer. Cela ne siginifie pas qu’il faille confier la gouvernance de son entreprise aux experts qui vous entourent. Ecoutez les, soyez attentif à leur conseil, recourez à plusieurs avis. Au final, c’est à vous de prendre la décision en connaissance de cause.Le moteur et l’homme-orchestre de votre activité, c’est vous !

Préférer le développement, même sans marge, pour obtenir plus tard une position forte.

Rome ne s’est pas faite en un jour. Il faut du temps pour s’installer sur un marché, faire valoir son expertise, être reconnu par ses clients ou par ses pairs. Soyez ambitieux, envisager un positionnement fort, ayez un temps d’avance. A moyen terme, cela paiera.

Négliger l’Honnêteté intellectuelle et pratiquer la magouille.

Faire des affaires honnêtement, un gage de réussite dans la durée !

D’autres points à ajouter? Faites-le nous savoir J

 

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.

One Response to Les 10 erreurs à éviter quand on veut créer une entreprise.

  1. pixeline dit :

    Avoir un bon comptable: càd quelqu’un qui :
    – est précis
    – est ponctuel et rigoureux
    – connait votre business
    – n’a pas peur de vous engueuler lorsque vous déconnez (et vous allez déconné).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s