Créer une entreprise, un métier en ayant conscience des enjeux de demain (3/3)

Plusieurs créateurs d’entreprise accompagnés par Challenge ont pu témoigner de leur expérience mais aussi de la manière dont ils ont développé une activité ou un métier à partir d’une analyse de leur environnement et des besoins perçus, des tendances et évolutions actuelles.

Cet article s’inscrit dans une suite de publications, initiée avec l’article « Quelles sont les tendances qui transforment nos métiers« . 

CHALLENGE2S’entourer correctement, s’inspirer

Jasmine Dewulf, fondatrice de Skinoo, a présenté son produit innovant : un anneau d’allaitement. Selon elle le secret de la réussite est de se faire entourer correctement pour les compétences dont on ne dispose pas personnellement. Elle a aussi notamment évoqué l’importance de la propriété intellectuelle, permettant de protéger l’innovation que l’on porte.

Marie Laure Laret, l’artisane culinaire, évoque le fait que de plus en plus de personnes se tournent vers les plats préparés traiteurs. Les gens ont moins de temps pour préparer les repas mais ne veulent pas pour autant diminuer la qualité de leur alimentation. Les commandes en lignes se font de plus en plus et la réactivité du traiteur doit être sans faille. Le temps de décision s’est raccourci, les gens se décident à la dernière minute. Ce n’est pas évident à gérer lorsque, comme elle, on traite avec des producteurs bios, qui ont un rythme de production bien moins effréné que la production de masse. Mais là tendance et la demande est bien là.

Enjeux de « sobriété »

Nicolas Hanse, ESNAH sprl, développeur d’une application de « GPS pour avions » estime que les changements à venir vont être bénéfiques pour le secteur dans lequel il se trouve ! En effet, la transmission d’informations de vol entre pilote et la gestion de la communauté autour de cela sont ses défis au quotidien. Le partage d’informations entre utilisateurs reste un facteur clé de succès du service qu’il met en place. Le défi majeur de demain sera de réduire l’empreinte écologique et les utilisations de carburant. Mais aussi de conscientiser les gens sur le fait que, pour se rendre en Croatie par exemple, l’empreinte écologique d’un trajet en avion est équivalente, voire plus faible, à celle liée à l’utilisation de son véhicule personnel pour faire les trajets.

Denis Alaime, concepteur de EthaConcept, est actif dans le domaine de la domotique, de l’immotique. Il conçoit des solutions électroniques pour particuliers et entreprises. Les évolutions et innovations qu’ils proposent permettent à notre société de mieux gérer ses consommations, de mieux les mesurer et de les contrôler. Quand on évoque l’ère de la rareté et de la sobriété, de tels dispositifs trouvent évidemment toute leur raison d’être.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s