L’Artisane Culinaire: « J’avais besoin de pouvoir faire les choses à ma manière »

Marie Laure Laret est « L’artisane Culinaire ». Cette jeune créatrice d’entreprise, issue de la province de Namur, propose un service « traiteur et chef à domicile ». Elle a mûri et affiné son projet avec les conseils de Challenge. Elle nous explique, aujourd’hui, pourquoi elle a choisi de lancer sa propre activité.

Pourquoi avez-vous décidé de créer une entreprise? En quoi cela a-t-il changé votre vie?

J’ai créé « L’artisane Culinaire », parce que je n’avais envie de rien d’autre! Ce n’était pas la voie la plus facile, mais j’avais besoin de pouvoir faire les choses à ma manière, tant au niveau de l’optique générale que dans le choix de ma cuisine. Beaucoup de choses me conviennent également dans le fait d’être indépendante: travailler seule, organiser mes horaires, maitriser chaque aspect du métier, etc. Encore maintenant, je me dis, à peu près chaque jour, que ce choix me convient particulièrement bien. Ma vie professionnelle ressemble à une suite de découvertes sur des plans très variés. J’apprends sans cesse de nouvelles techniques culinaires, de nouvelles manières d’organiser mon travail, de nouvelles choses sur moi-même, voire même sur la construction d’un nouveau bâtiment, etc. Les contrats ne se ressemblent pas et j’ai une qualité de vie qui me satisfait. 

Que propose votre entreprise? En quoi est-elle différente des autres?

38362_1445054320752_7373228_nL’artisane Culinaire, c’est un service traiteur et chef à domicile.

J’ai envisagé mon activité en commençant par le choix des produits (beaucoup de circuits courts, et le certificat bio), avec une approche « environnementale » ou « durable » globale. Nous sommes encore très peu à envisager cette approche d’une manière aussi poussée. Cela veut également dire que les produits sont parfois difficiles à dénicher, et à se procurer.

En complément à cette approche, je maîtrise aussi une cuisine un peu plus spécifique, même si je ne m’en sers pas toujours: cuisine végétarienne, adaptations aux différentes allergies, etc… Peu à peu, je m’organise pour produire moi même les herbes particulières ou introuvables. Cela constitue une autre source de satisfaction.

J’ai aussi une méthode de travail assez « personnalisée » à laquelle je tiens: j’essaie de rencontrer chacun de mes clients, de prendre le temps nécessaire pour discuter avec eux, afin de pouvoir établir un contrat qui  puisse satisfaire toutes les parties. 

Comment Challenge vous a aidé à vous lancer? Qu’est-ce que la structure vous a apporté? 

Le fait de passer par Challenge m’a apporté un soutien qui m’a vraiment permis de mettre mon projet sur des rails. Je me souviens des 3 mois au sein du village des créateurs comme d’une période très riche, autant en contacts qu’en enseignements. J’ai pu y d’acquérir certains automatismes que je n’avais pas du tout auparavant. Ce passage m’a aussi apporté la confiance dont j’avais besoin pour travailler sereinement. J’ai aussi pu intégrer un réseau composé d’autres entrepreneurs et ai bénéficié de parrainages très intéressants. Ce qui est agréable car mes relations directes comptent peu d’entrepreneurs.

_________________________________

Rejoignez la communauté entreprenante Challenge sur les réseaux sociaux, sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Créateurs enthousiastes. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s